Retrogaming, Baldur's Gate : Dark Alliance et l'autre avenue du RPG

Notre aventure rétrogaming se poursuit avec Baldur's Gate: Dark Alliance et sa tentative réussie d'amener les royaumes oubliés sur console

Les Royaumes Oubli√©s sont l'un des plus populaires param√®tres de fantaisie jamais r√©alis√©. Si vous avez d√©j√† lanc√© quelques d√©s en compagnie de vos amis, vous saurez combien profondeur les manuels de Dungeons & Dragons ont pouss√© au fil des ann√©es, sans parler de l'√©norme quantit√© de romans et autres produits qui ont d√©cid√© de s'inspirer de cette licence pour cr√©er de nouvelles histoires souvent m√©morables. Les jeux vid√©o, bien s√Ľr, ne font pas exception.



Au contraire, on peut dire que l'exp√©rience d'un match ¬ę en chair et en os ¬Ľ √† l'√©cran est une des obsessions les plus anciennes de nos m√©dias pr√©f√©r√©s. En 1975, par exemple, le mythique est n√© Le donjon, un titre secr√®tement con√ßu sur le syst√®me PLATO qui peut √™tre consid√©r√© en un sens comme pr√©curseur de tout l'univers du jeu vid√©o de r√īle et qui avait toutes les caract√©ristiques, ou presque, que l'on reconna√ģt d√©sormais comme typiques du genre. Depuis, la route a √©t√© tr√®s longue et pleine de surprises. 

Le titre dont nous allons traiter aujourd'hui dans notre chronique d√©di√©e au Retrogaming est Porte de Baldur: Dark Alliance, d√©velopp√© par Studios Snowblind et publi√© par Black Isle Studios en 2001 pour PlayStation 2, Xbox et Game Cube. Nous avons d√©cid√© d'en parler car l'annonce de sa suite, qui a eu lieu il y a deux ans, √©tait un coup de tonnerre pour tous les fans de cette IP oubli√©e depuis longtemps et dont l'h√©ritage est plus complexe et enchev√™tr√© que pr√©vu. Avec une nouvelle alliance noire sur nous, alors - ou du moins nous l'esp√©rons - il est toujours logique de rafra√ģchir son pr√©d√©cesseur? A notre avis, oui, et aujourd'hui nous allons vous expliquer pourquoi.



Un peu de contexte

Baldur's Gate : Dark Alliance est un titre qui se prête très bien à ouvrir de nombreuses discussions sur le retrogaming. D'abord il n'y a jamais eu de conversion du titre sur les plateformes modernes: il est possible de le récupérer uniquement en version physique pour les consoles de sixième génération ou par émulation. Une version pour PC, développé par nul autre que CD Projekt, était malheureusement balustrade.

Deuxi√®mement, Dark Alliance repr√©sente une curieuse tentative de apporter √† la console la s√©rie de Porte de Baldur, qui a toujours √©t√© associ√© au monde du PC et, par cons√©quent, au contr√īle via la souris et le clavier. Le choix a √©t√© d'adapter les r√®gles de la troisi√®me √©dition de Donjons & Dragons de mani√®re simplifi√©e et de les transposer dans un titre d'action au rythme tr√®s effr√©n√©. La pierre de touche la plus √©vidente, d'ailleurs, est repr√©sent√©e pr√©cis√©ment par ce Diablo celui du hack & slash il √©tait effectivement devenu le plus important porte-drapeau.

Par le parti, par la liberté d'action donc : il ne restait plus que la boucle simple et simple de tueries, la collecte d'équipement et l'avancement de niveau qui, après tout, était déjà à la base de l'ancienne Coquin. Dark Alliance a donné naissance, cependant, à tout une série de séquelles et d'épigones qui partageait le moteur graphique (quelque chose de similaire s'est également produit sur PC avec les titres qui utilisaient leMoteur à l'infini de Baldur's Gate) et la mécanique de base. En plus d'une suite, Alliance noire II, il faut au moins mentionner la belle Champions de Norrath : Royaumes d'Everquest, qui est peut-être l'expression la plus complète de cette formule.


Il s'agissait de une seconde voie vers le genre hack & slash, qui ne n√©cessitait ni souris ni clavier et pouvait se permettre, gr√Ęce au syst√®me de contr√īle analogique, d'int√©grer √©galement des √©l√©ments tir√©s du genre PLATEFORME . Une id√©e tr√®s int√©ressante que l'on ne voit pas tr√®s souvent dans ce type de titres aujourd'hui et qui rend le jeu Black Isle tr√®s frais encore aujourd'hui. Snowblind Studios, malheureusement, a ferm√© ses portes en 2011, apr√®s la publication de Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord. Ses employ√©s ont fusionn√© en Monolith Productions et il semblait qu'il n'y avait pas d'avenir pour Dark Alliance, du moins jusqu'√† l'annonce d'un red√©marrage par Jeu de Tuque, √† venir cet √©t√© le PlayStation, Xbox e PC.


Qui ne joue pas dans l'entreprise... - Retrogaming, Baldur's Gate : Dark Alliance

Baldur's Gate: Dark Alliance pourrait être joué si vous le souhaitez complet en solo. Le joueur pouvait choisir entre trois caractères prédéfinis sans possibilité de les personnaliser esthétiquement. Chacun d'eux proposait un archétype assez classique : leArcher des arcanes il préférait les attaques à distance et pouvait charmer ses flèches avec divers éléments ; L'Enchanteresse il pouvait utiliser divers sorts à longue, moyenne ou courte portée ; les guerrier, au lieu de cela, il était… eh bien, un guerrier, qui faisait des choses guerrières et semait la mort et la destruction parmi les rangs opposés avec le bruit des haches et des marteaux.


En tuant des monstres et en montant de niveau, chacun de ces trois h√©ros a d√©bloqu√© de nouvelles comp√©tences et de nouveaux talents, et il ne manquait pas un syst√®me complet de butin et d'√©quipement. De nouvelles armes et armures pouvaient √™tre r√©cup√©r√©es aupr√®s des ennemis ou achet√©es aupr√®s des marchands de la ville. Le d√©cor, comme vous pouvez le voir, fait penser √† Diablo, mais il est l√† quelque chose qui diff√©rencie particuli√®rement le titre Snowblind Studios du chef-d'Ňďuvre de Blizzard. Plus pr√©cis√©ment, c'est sa propension dialogique.

Le titre s'ouvre sur une s√©quence dans laquelle le narrateur (ou le Ma√ģtre du donjon, si vous le souhaitez) nous pr√©sente le villes de Baldur's Gate :

La nuit est tombée depuis quelques heures et nous, voyageurs solitaires, nous aventurons dans les rues désertes à la recherche d'une auberge, quand arrive un groupe de voleurs qui nous étourdit et nous prive de nos biens.

√Ä partir de l√†, une aventure plus grande que pr√©vu se d√©roulera qui impliquera l'ensemble C√īte de l'√©p√©e. L'histoire de l'Alliance noire d√©marre de un incipit tr√®s galvaud√© et, pour √™tre honn√™te, il ne s'√©loigne pas trop des clich√©s habituels que nous avons appris √† appr√©cier au fil de tant de s√©ances entre amis, pourtant ce n'est pas du tout mal dans son d√©veloppement.


Une fois qu'on a pris le contr√īle du joueur, en effet, on se rend compte que dialogues avec des personnages non-joueurs, tout en ne nous permettant pas de faire des choix narratifs, ils sont souvent beaucoup approfondi et ramifi√© pour la moyenne du genre (et ils √©taient tous doubl√© en espagnol !). L'impression est pr√©cis√©ment celle de parler √† l'un des personnages cr√©√©s par notre ma√ģtre de confiance, ceux que nous torturons en leur posant des questions stupides sur des aspects insignifiants du lieu pour le pur plaisir d'embarrasser le narrateur (et si vous niez l'avoir d√©j√† fait, vous mentez).

Une note int√©ressante : il a m√™me figur√© parmi les concepteurs du titre Chris Avellone, connu aujourd'hui (malheureusement) en raison de ses √©v√©nements judiciaires, mais incontestablement auteur du sc√©nario de de nombreux chefs-d'Ňďuvre du jeu vid√©o de r√īle (un exemple avant tout : Planescape: Torment). Baldur's Gate : Dark Alliance est donc vraiment fun en solo et permet de construire son build avec une certaine libert√©, √©tant √©galement tr√®s rejouable. Mais que se passe-t-il lorsque vous y faites face en compagnie d'un ami ?

Critical D20 - Retrogaming, Baldur's Gate: Dark Alliance

Quiconque a essayé le titre Snowblind Studios avec un ami au moins une fois vous le dira probablement c'est l'une des expériences qui se rapproche le plus du sentiment d'une session en direct. Le poids transportable est limité, les personnages ont tous des forces et des faiblesses et il faudra souvent faire des économies sur quoi acheter et quand, car l'argent ne suffira jamais. En parlant de butin : contrairement à ce qui se passe dans de nombreux autres jeux aujourd'hui, le monde du jeu partage les objets tombés entre les deux joueurs. bonne chance pour quand vous serez en compétition pour voir qui collectera cette étoile du matin +1 en premier ...

Jouer la campagne à un niveau de difficulté moyen, pour être honnête, la coopération entre les deux joueurs peut également devenir un affrontement entre qui récupérera le butin en premier. Si vous optez pour le niveau de difficulté maximum, vous devez cependant vous préparer à un défi non négligeable. Même le maigre des rats d'égout sera capable de réduire de moitié vos points de vie avec un seul coup, et si vous considérez qu'il n'y a pas du tout de réapparition ennemie, vous comprendrez que le chemin du broyage débridé est fermé au joueur.

Collaborer sera la seule vraie cl√© du succ√®s, surtout lors des combats de boss tr√®s difficiles. Le niveau de difficult√© change radicalement l'exp√©rience que tu iras vivre. La beaut√©, bien s√Ľr, est aussi ici. Avec un ami, Baldur's Gate: Dark Alliance devient l'une des r√©alisations les plus accomplies que le monde de Dungeons & Dragons ait jamais eu √† l'√©cran. Le jeu ne comportait aucun type de mode en ligne et il √©tait donc n√©cessaire de rencontrer un ami en personne. Apr√®s tant d'ann√©es, il devient difficile de s√©parer Dark Alliance de nos souvenirs personnels les plus chers. Aussi parce que, avouons-le, les cr√©atures et les races embl√©matiques des Royaumes Oubli√©s sont con√ßues avec un soin minutieux et une attention aux d√©tails.

Le moteur de jeu se d√©fend encore tr√®s bien aujourd'hui. Les mod√®les polygonaux sont solides et riches en d√©tails, m√™me si les animations trahissent le temps qui passe. Surprenant est la fr√©quence d'images, ancr√© de mani√®re stable √† soixante images par seconde ; encore mieux est la cr√©ation d'eau, dot√©e de sa propre physique et encore capable de laisser le joueur √©merveill√© aujourd'hui. Les vagues se d√©placent de mani√®re r√©aliste lorsque nous passons et r√©fl√©chissons la lumi√®re environnante, brisant √©ventuellement les obstacles d'une mani√®re tr√®s cr√©dible. Malgr√© tout, tr√®s peu d'aspects du titre ont vraiment vieilli. M√™me l'inventaire reste aujourd'hui l'un des plus intuitifs et fonctionnels jamais vus sur consoles

Royaumes et jeux oubliés

Notre rendez-vous avec Retrogaming d'aujourd'hui se termine ici, dans l'espoir de vous avoir mis un peu de curiosité à propos de Baldur's Gate : Dark Alliance. Bien que le titre ait donné naissance à une série de suites et également à des successeurs spirituels très réussis, l'intérêt du public pour ce type particulier de hack & slash pour consoles semblait s'être éteint. Le nouveau chapitre de la sérieDe plus, ce sera un jeu très différent dans le cadre, à en juger par ce qui nous a été montré.

Comme d'habitude il y a de l'espoir pour un nouveau remaster de l'original qui pr√©serve son existence et l'emp√™che de se perdre dans la nuit des temps. Le chef-d'Ňďuvre - peut-on le dire ? Avouons-le - Snowblind Studios repr√©sentait une autre avenue de RPG, capable de jouer avec les clich√©s de ses proches pour les ordinateurs personnels, sans se soucier d'ins√©rer des moments absolument inconcevables pour le passionn√© de souris et de clavier qui l'a fait Codex RPG votre credo. Comme dans les meilleures s√©ances, l'important √©tait de s'amuser.

Avez-vous d√©j√† essay√© l'un de ces titres ? Faites le nous savoir dans les commentaires. Si, par contre, vous avez l'intention d'acheter l'un des nombreux titres sous licence de Dungeons & Dragons, vous pouvez jeter un Ňďil √† Instant-Gaming, qui en propose beaucoup √† un prix r√©duit. Continuez √† nous suivre sur les pages de techigames pour toujours √™tre inform√© sur le monde de la technologie et des jeux vid√©o.

ajouter un commentaire de Retrogaming, Baldur's Gate : Dark Alliance et l'autre avenue du RPG
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.